R comme Réduire

Soyez futés, aussi en ligne.

L’imprudence peut coûter cher sur Internet

Les quatre premières S-U-P-E-R astuces vous ont permis de sécuriser au mieux vos dispositifs et vos accès en ligne. Or votre comportement personnel compte aussi dans le cyberespace. C’est pourquoi : minimisez les risques en gardant toujours l’œil ouvert et un bon sens à toute épreuve.

Principaux conseils à suivre

Soyez toujours prudent lorsque vous surfez sur Internet et réfléchissez bien avant de communiquer vos données personnelles.

Les instituts financiers, les opérateurs téléphoniques ou autres fournisseurs de service ne vous demanderont jamais (ni par email, ni par téléphone) de leur communiquer votre mot de passe, ni de le modifier.

Lorsque vous utilisez vos dispositifs mobiles, vous devez appliquer les mêmes mesures de précaution que celles que vous observez normalement sur votre ordinateur fixe à la maison.

En cas d’incertitude ou si vous craignez d’avoir été victime d’une attaque, n’hésitez pas à demander de l’aide.

Les escrocs redoutent le doute

« L’offre semblait crédible – un prix correct, un fournisseur parlant bien ma langue et détenant un compte UBS. Et pourtant, j’aurais dû être plus méfiant. »

Les astuces des cyberescrocs sont de plus en plus difficiles à déjouer. C’est pourquoi les internautes devraient toujours être armés d’une bonne dose d’esprit critique.

La prudence protège des arnaques

Se protéger contre le phishing (hameçonnage) et les attaques d’ingénierie sociale

Dans le cas du phishing, les escrocs tentent de gagner la confiance des utilisateurs par courriel ou par téléphone en se faisant passer par exemple pour leur institut financier, dans le but de les attirer sur un site Web (via un lien hypertexte) ressemblant comme deux gouttes d’eau à celui de leur banque. Si vous tombez dans le piège et que vous communiquez vos identifiants et codes d’accès, vous leur donnez la possibilité de dévaliser votre compte en toute tranquillité.
Dans le cadre d’une arnaque par téléphone, vous pouvez en revanche être contacté par de faux collaborateurs de Microsoft ou d’une société d’assistance informatique qui tenteront par tous les moyens d’accéder à votre dispositif.

Des risques accrus pour les dispositifs mobiles

De nombreuses applis accordent sans raison apparente des droits d’accès illimités. Or, les applications ne nécessitent pas toutes d’accéder par exemple à la position géographique, au répertoire des contacts ou au statut du téléphone. Lorsque vous accordez tel ou tel droit d’accès, réfléchissez s’il est vraiment nécessaire au fonctionnement de l’application et désactivez tous les droits superflus.

Informations complémentaires et points de contact

Points de Contact

La Prévention Suisse de la Criminalité et les corps de police cantonaux et municipaux (www.skppsc.ch)

« eBanking – en toute sécurité ! » (EBAS) (www.ebas.ch)

Le Centre national pour la cybersécurité NCSC (www.ncsc.admin.ch)

iBarry – La plateforme pour la sécurité sur Internet (www.ibarry.ch)

Cybercrimepolice (www.cybercrimepolice.ch)